Front et la messagerie d’entreprise collaborative -Startup du jour #7

Retrouvez nos conseils sur tous les aspects du télétravail :

Front startup

Partager cet article 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Tous ceux qui s’intéressent de près à l’écosystème startup ont déjà entendu parler de Front, la pépite lancée par Mathilde Collin and Laurent Perrin au sein du startup studio eFounders. L’idée avec laquelle les entrepreneurs se lancent et simple : ils permettent à tous les employés d’une entreprise de collaborer autour des messages en provenance des clients ou prospects, grâce à une boîte mail commune. La startup Française qui est désormais installée à San Francisco, fait briller les startuppeurs Français dans la Silicon Valley.

L’entreprise, d’un front commun

Au premier abord, l’idée paraît simple et logique. Pourtant il fallait l’avoir et la mener à son terme. Front est une boîte de réception commune à toute l’entreprise ou à une équipe complète de l’entreprise. Elle regroupe tous les messages qui sont envoyés à l’entreprise via SMS, emails, message sur Twitter ou sur Facebook

Par exemple cette boîte de réception pourra regrouper les mails envoyés sur toutes les adresses génériques de l’entreprise : contact@… , rh@…,  vente@… La startup renvoie dans le passé nos boucles de mails aux copies cachées interminables.

Evidemment un système comme celui-ci brille d’abord par son intégration dans les suites logicielle de la société. C’est pour cela que le produit s’intègre facilement avec plus de 50 autres outils de messagerie et visio professionnels comme Slack, Asana ou Salesforce. D’ailleurs Front app vient directement s’intégrer dans le logiciel et récupérer la donnée au moyen d’API. Dans le même sens, l’application collaborative s’intègre facilement dans les applications d’agenda, comme Google ou Office 365.

Une boite de réception partagée

Si l’on devait définir Front, on parlerait de messagerie multi-compte, mais surtout collaborative. La grande force de cet outil, c’est de permettre aux équipes de travailler ensemble de plusieurs manières face aux demandes des clients., un outil de productivité à part entière.

On trouve des fonctionnalités comme la possibilité de passer d’une boîte de réception partagée à une boîte personnelle, d’assigner une réponse à un membre de l’équipe ou même de commenter un message en interne. 

Ensuite quand il est question de la réponse Front permet de créer un brouillon de réponse commun tout en se dotant d’une technologie « anti collision”, qui permet d’éviter aux collaborateurs de répondre deux fois, ou en même temps, à un même message. Grâce à la connexion avec les autres outils de l’entreprise cliente, il est possible de gérer le tasking et la prise de réunion qui interviendrait directement dans Front.

Vu la masse de données traitées et le nombre d’intervenants, il y a une nécessité d’organiser cette boîte de réception. Si vous arrangez votre boite mail comme bon vous semble, ce n’est pas le cas d’une boîte commune ou plusieurs employés travaillent et peuvent donc potentiellement se perdre. 

Comme dans votre boite classique, vous pouvez remplir des dossiers grâce à des règles de gestion et des tags sur tous les messages, mais aussi pré-enregistrer un certain nombre de template de réponse. Du temps gagné sur toutes les étapes.

Ce classement de vos messages ainsi que l’utilisation collaborative de l’application permettent à Front de sortir des données concernant la gestion de vos réponses. Avec des rapports d’activité personnalisable, vous pourrez piloter par la donnée votre stratégie de réponse clients ou de service après vente. 

Une startup qui s’agrandit

Dernièrement l’entreprise s’est lancée sur un nouveau segment, en proposant un logiciel de chat, lui aussi relié à tous les autres moyens de communication, et qui permet de garder les messages dans une même boucle d’échanges. Elle arrive petit à petit sur le marché des logiciels de productivité comme Klaxoon ou de messagerie interne.

C’est d’ailleurs l’une des forces de l’entreprise, elle s’intègre à tous les niveaux de la chaîne de valeur et assure d’être utilisée par un maximum de collaborateurs de la société. Par exemple en facilitant son intégration dans les outils « maison » grâce à une API ouverte.

Un outil utilisé par les plus grands groupes mondiaux.

Parmi ses 1500 clients, Front compte de nombreux clients prestigieux en France et à l’étranger, que ce soit LVMH, Mailchimp ou encore Hubspot. Malgré une grande diversité dans ses clients, la société se concentre sur 4 secteurs dont les besoins sont très proches de l’offre de valeur de Front. Il s’agit de la logistique, du tourisme, de la gestion locative et le service après vente. 

Mais rapidement, vu que le secteur de la tech, qui se concentre sur le client et donc cherché à améliorer l’efficacité dans et la rapidité dans les réponses, ils sont devenus des gros clients de la startup. On peut retrouver un grand nombre de cas clients où l’entreprise présente comment son outil peut être personnalisé à un secteur ou une entreprise. Le modèle d’affaire de Front est basé sur l’abonnement, un prix entre 12 et 24 euros par mois et par compte mail utilisé.

Une seule façade, partout , tout le temps

Le service client et la réponse aux messages de l’entreprise a toujours été un sujet majeur pour les organisations, et le passage en télétravail n’a pas vraiment changé cela. Là où l’application Front peut aider dans une meilleure gestion du télétravail en entreprise, c’est avant tout dans les fonctionnalités de collaboration qu’elle propose. 

Au fil des semaines et des startups que l’on découvre, il apparaît que les sujets de collaboration en entreprises sont déjà un problème un présent, qui se cristallise largement quand les collaborateurs sont à distance les uns des autres. Cela est dû en partie à un manque de rigueur ou de savoir-faire dans le partage de l’information. Avec le télétravail ce risque est amplifié par la nature des même des échanges.

Front rentre parfaitement dans le cadre des sociétés qui vont permettre à d’autres de passer au moins partiellement en télétravail. En effet elle brise les barrières entre les services et les employants, permettant de faire bloc face au marché en tant qu’entité unique, réunie sur la même interface en interne. On peut dire que Front est aussi un outil de culture commune pour l’entreprise.

La coqueluche de la Silicon valley

Front, c’est un peu la star Française à San Francisco, passé par le fameux Y Combinator, elle emploie plus de 50 personnes à San Francisco et va ré-ouvrir des locaux à Paris pour s’attaquer au marché européen. 

Le point sur lequel Mathilde Collin and Laurent Perrin impressionnent, c’est aussi pour leur belle levée de fond de 59 millions de dollars en 2018 avec des investisseurs renommés comme Sequoia Capital. L’entreprise a déjà effectué quatre levées de fond alors elle comptait déjà parmi ses investisseurs des Business Angel prestigieux. Front a réussi susciter l’intérêt des entreprises, mais aussi du secteur de la tech entier, en créant un outil beau et puissant qui apporte une vraie valeur aux entreprises.

Découvrez nos autres articles de la section "COMPRENDRE"